Réhabiliter les Fleurs du mal ?

Invités

Christine Baron, professeure de littérature comparée à l’Université de Poitiers, spécialiste de théorie littéraire et de littérature du XXe et XXIe siècle

Nous allons aborder l’oeuvre majeure du prince des poètes ; Baudelaire, Les Fleurs du Mal. Moins peut-être à travers la qualité littéraire (même s’il en sera question) que par la réception par la société bien pensante du second Empire et ses censeurs. Il sera question du procès de 1857 où le Procureur Pinard a requis, de la perception qu’a eu le poète de la condamnation qui a suivie (six poèmes ont été retirés de ce recueil) et enfin de la réhabilitation par la Cour de Cassation de cette oeuvre en 1949 dont les juristes se souviennent mais qui n’est manifestement pas très présente pour les littéraires qui cultivent plutôt la figure du poète maudit.

ABONNEZ VOUS AU PODCAST DE L’ÉMISSION