Victor Hugo, le Droit contre la loi (2/2)

Invités

Gérard Gengembre, spécialiste de la littérature française du XIXe siècle. Enseignant à l’École Normale supérieure de Saint-Cloud, puis à celle de Fontenay-Saint-Cloud, avant d’occuper un poste de professeur à l’université de Caen, où il exerce depuis 1994.

Après avoir abordé dans notre précédente émission la détestation des juges et la critique féroce des policiers, à travers également la critique de la figure de la loi, nous allons maintenant voir le versant opposé, le versant lumineux, l’idéal de justice qui habite Victor Hugo. Pour celui-ci, le droit est chargé de très haute valeur morale : la bonté, la vérité, la beauté, mais aussi de valeurs politiques : notamment la liberté, l’égalité, la solidarité. Donc à travers la figure du droit c’est un véritable programme politique social et libéral qui nous est proposé dans ses fictions et dans ses écrits politiques.

ABONNEZ VOUS AU PODCAST DE L’ÉMISSION