abonnez-vous au podcast de l'émission

Résumé de l'épisode

Résumé de l’épisode

Bananas (and Kings) de Julie Timmerman
Avec Julie Timmerman, Mathieu Desfemmes, Anne Cressent, Jean-Baptiste Verquin
Collaboration artistique de Benjamin Laurent
Jusqu’au 1er novembre 2020 :  Théâtre de la Reine Blanche, 2 bis, passage Ruelle, Paris 18ème01 40 05 06 96
Mercredi au samedi (21h), dimanche (16h)
Pour réserver : https://www.reineblanche.com/calendrier/theatre/bananas-and-kings

Tournée 2020-2021
3 – 4 novembre : théâtre André Malraux de Rueil-Malmaison (92) (sous réserve pour le 4-11)
13 novembre : Centre culturel Aragon-Triolet d’Orly (94)
20 novembre : Grange dîmière de Fresnes (94)
11 décembre : Espace culturel André Malraux du Kremlin-Bicêtre (94)
5 février : Théâtre des 2 rives de Charenton-le-Pont (94)
11 février : Théâtre de Cambrai (59)
5 mars : L’Entre-deux-scène de Lésigny (77)
19 mars : Espace culturel Boris Vian – Les Ulis (91)
13 avril : Espace culturel Baschet, Saint-Michel-sur-Orge (91)
20 avril : L’ATAO d’Orléans (45) sous réserve
27 mai : Théâtre du Bordeau – Saint-Genis-Pouilly (42)

Pour suivre l’actualité de Julie Timmerman et de sa compagnie, Idiomécanic Théâtre : https://www.idiomecanictheatre.com/
Le premier volet du dyptique, Un démocrate, de Julie Timmerman est encore en tournée et
le texte publié par C&F Editions en 2020.

Invités

Julie Timmerman est autrice, metteure en scène et comédienne. Elle dirige depuis 2008 la compagnie Idiomécanic Théâtre.

Mathieu Desfemme est comédien.

Pour aller plus loin

  • Documentaire Big Boys Gone Bananas! de Fredrik Gertten (2011)
  • Documentaire suédois Bananas de Fredrik Gertten (2009)
  • Emmanuelle Saulnier et Paul Cassia, « L’imbroglio de la banane », Revue du Marché Commun et de l’Union Européenne, n° 411, septembre – octobre 1997, p. 527-544.

Les sorties de Droit en scène

Monstre-moi de Laetitia Leroy
Jusqu’au 1er novembre 2020, les samedis (19h) et dimanches (17h)
Théâtre de la croisée des chemins, salle Belleville, 120 bis, rue Haxo, 75019 Paris – 01 42 19 93 63
Pour réserver : https://www.vostickets.net/billet/PGE_MUR_IMAGE/gB0AAJW49jNpYXdWeW9tVEJHFgA?A11&A3=10

Un ennemi du peuple d’Ibsen, mis en scène par Guillaume Gros
Les mardis, mercredis, jeudis
Théâtre de Belleville, 16 passage Piver, 75011 Paris – 01 48 06 72 34
Pour réserver : https://www.theatredebelleville.com/programmation/a-venir/un-ennemi-du-peuple

Film Dark waters de Todd Haynes (2019) avec Mark Ruffalo, sur le scandale du Teflon

Animation

Emmanuelle Saulnier-Cassia

Réalisation

Matthieu Gasnier

Coordination

Camille Blumberg

Partagez l'épisode

Vous aimerez aussi

Soylent Green de Richard Fleischer : regards d’étudiants (3/3)

15 janvier 2024 | La Justice à l'oeil, le droit saisi par le cinéma (Cinéma)

Comment faire découvrir aux étudiants juristes les liens qui existent entre le droit et les arts ? C’est l’objet du cours « Droit et culture » dispensé par Diana Villegas aux étudiants du collège de droit, en deuxième année de licence à l’université Paris-Panthéon-Assas.

Dans le cadre de ce cours, elle amène les étudiants à décentrer leur regard sur les enseignements juridiques traditionnels afin de rechercher dans une discipline artistique (la littérature, les arts visuels, l’architecture…) les thématiques juridiques sous-jacentes.

Grâce à une méthodologie interdisciplinaire et divers travaux pédagogiques, ils se trouvent confrontés à une œuvre et doivent en restituer le double apport juridique et esthétique.

Le cinéma étant un médium de choix, deux groupes d’étudiants (Sarah Olivier, Lucas Laffaye-Cauhapé, Elias Abed, Lucie Duquesne, Isabelle Fiani, Galileo Bajard) se sont intéressés, durant l’année universitaire 2022-2023, au film d’anticipation Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973).

Ce troisième et dernier épisode est consacré au régime totalitaire corrompu.

Pour aller plus loin :
• Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)
• Richard Fleischer : un grand hollywoodien, rétrospective 2006, La Cinémathèque française
• Richard Fleischer, rétrospective 2024, La Cinémathèque française
• Olivier Père, Richard Fleischer, les fantastiques années 70, Arte.tv, 21 septembre 2012
• Nicolas Tellop, Richard Fleischer, une œuvre, Marest éditeur, 2021, coll. Essais

Vous avez entendu :
• Extraits du film Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)

Soylent Green de Richard Fleischer : regards d’étudiants (2/3)

11 janvier 2024 | La Justice à l'oeil, le droit saisi par le cinéma (Cinéma)

Comment faire découvrir aux étudiants juristes les liens qui existent entre le droit et les arts ? C’est l’objet du cours « Droit et culture » dispensé par Diana Villegas aux étudiants du collège de droit, en deuxième année de licence à l’université Paris-Panthéon-Assas.

Dans le cadre de ce cours, elle amène les étudiants à décentrer leur regard sur les enseignements juridiques traditionnels afin de rechercher dans une discipline artistique (la littérature, les arts visuels, l’architecture…) les thématiques juridiques sous-jacentes.

Grâce à une méthodologie interdisciplinaire et divers travaux pédagogiques, ils se trouvent confrontés à une œuvre et doivent en restituer le double apport juridique et esthétique.

Le cinéma étant un médium de choix, deux groupes d’étudiants (Sarah Olivier, Lucas Laffaye-Cauhapé, Elias Abed, Lucie Duquesne, Isabelle Fiani, Galileo Bajard) se sont intéressés, durant l’année universitaire 2022-2023, au film d’anticipation Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973).

Ce deuxième épisode est consacré à la réification des individus.

Pour aller plus loin :
• Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)
• Richard Fleischer : un grand hollywoodien, rétrospective 2006, La Cinémathèque française
• Richard Fleischer, rétrospective 2024, La Cinémathèque française
• Olivier Père, Richard Fleischer, les fantastiques années 70, Arte.tv, 21 septembre 2012
• Nicolas Tellop, Richard Fleischer, une œuvre, Marest éditeur, 2021, coll. Essais

Vous avez entendu :
• Extraits du film Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)

Soylent Green de Richard Fleischer : regards d’étudiants (1/3)

8 janvier 2024 | La Justice à l'oeil, le droit saisi par le cinéma (Cinéma)

Comment faire découvrir aux étudiants juristes les liens qui existent entre le droit et les arts ? C’est l’objet du cours « Droit et culture » dispensé par Diana Villegas aux étudiants du collège de droit, en deuxième année de licence à l’université Paris-Panthéon-Assas.

Dans le cadre de ce cours, elle amène les étudiants à décentrer leur regard sur les enseignements juridiques traditionnels afin de rechercher dans une discipline artistique (la littérature, les arts visuels, l’architecture…) les thématiques juridiques sous-jacentes.

Grâce à une méthodologie interdisciplinaire et divers travaux pédagogiques, ils se trouvent confrontés à une œuvre et doivent en restituer le double apport juridique et esthétique.

Le cinéma étant un médium de choix, deux groupes d’étudiants (Sarah Olivier, Lucas Laffaye-Cauhapé, Elias Abed, Lucie Duquesne, Isabelle Fiani, Galileo Bajard) se sont intéressés, durant l’année universitaire 2022-2023, au film d’anticipation Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973).

Ce premier épisode est consacré à l’analyse du paradis perdu.

Pour aller plus loin :
• Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)
• Richard Fleischer : un grand hollywoodien, rétrospective 2006, La Cinémathèque française
• Richard Fleischer, rétrospective 2024, La Cinémathèque française
• Olivier Père, Richard Fleischer, les fantastiques années 70, Arte.tv, 21 septembre 2012
• Nicolas Tellop, Richard Fleischer, une œuvre, Marest éditeur, 2021, coll. Essais

Vous avez entendu :
• Extraits du film Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)

Droit du travail et écologie – L’imaginaire de la nature hors le travail par Frédéric Géa (2/5)

2 octobre 2023 | "Droit du travail et écologie" par Frédéric Géa (Droit du travail et écologie)

Ce deuxième épisode est consacré à ce qui fut, pour ainsi dire, “l’imaginaire constitutif du droit du travail”, au temps de sa naissance, un imaginaire qui réfère à la représentation d’une “nature hors le travail”, en ce que travail et nature se sont construits sur le mode de la transposition entre culture et nature, sur fond d’une conception productiviste du travail. C’est cet imaginaire qui, aujourd’hui, se trouve ébranlé.