abonnez-vous au podcast de l'émission

Résumé de l'épisode

Résumé de l’épisode

A l’occasion de l’exposition « Caricatures. Hugo à la une » à la Maison de Victor Hugo à Paris, Emmanuelle Saulnier-Cassia reçoit Vincent Gille, écrivain, commissaire d’expositions et conservateur des Maisons de Victor Hugo et Noëlle Herrenschmidt, « aquerelliste-reporter » et auteur de nombreux ouvrages. L’opportunité de réfléchir sur la capacité du dessin à dire et représenter le Droit.

Invités

Vincent Gille, écrivain, commissaire d’expositions et conservateur des Maisons de Victor Hugo de Paris et Guernesey

Noëlle Herrenschmidt, « aquarelliste-reporter », dessinatrice et auteur de nombreux ouvrages

Zacharie Lenglet, comédien

Références

Caricatures. Hugo à la une. à la Maison de Victor Hugo (Paris), jusqu’au 6 janvier 2019
Plus d’informations: http://www.maisonsvictorhugo.paris.fr/fr/expositions/caricatures-hugo-la-une

V. Gille, Hugo à la une, Catalogue de l’exposition, éditions Paris Musées, 150 illustrations, 272 p.
http://www.parismusees.paris.fr/fr/edition/caricatures-victor-hugo-la-une

Numérisation de toutes les caricatures d’Hugo sur le portail Paris musées collections: http://parismuseescollections.paris.fr/fr

Pierre Mazeaud et Catherine Puigelier, Victor Hugo, Homme de lettres, homme de droit, Mare et Martin, 2013 http://www.mareetmartin.com/livre/victor-hugo-homme-de-lettres-homme-de-droit

Revue Droit & Littérature, 2018, n° 2, dossier Victor Hugo: https://www.lgdj.fr/revue-droit-litterature-n-2-2017-9782275056067.html

____

Guerre & paix. Clemenceau vu par la caricature (1915-1919), au Musée Clemenceau (Paris), jusqu’au 30 mars 2019
Plus d’informations: https://musee-clemenceau.fr/expositions/

Les Sorties de Droit en Scène

Emmanuel Pierrat, Nouvelles morales, nouvelles censures, Gallimard, 2018.
http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Hors-serie-Connaissance/Nouvelles-morales-nouvelles-censures

Lucrèce Borgia, mis en scène par Denis Podalydes à la Comédie française (Salle Richelieu), en alternance jusqu’au 1er avril 2019
https://www.comedie-francaise.fr/fr/evenements/lucrece-borgia18-19#

Mobile Film Festival 2018 : Stand Up 4 Human Rights
https://www.mobilefilmfestival.com/

Animation

Emmanuelle Saulnier-Cassia

Réalisation

Alban Lejeune

Coordination

Camille Blumberg

Musique originale

Didier Riey

Partagez l'épisode

Vous aimerez aussi

Soylent Green de Richard Fleischer : regards d’étudiants (3/3)

15 janvier 2024 | La Justice à l'oeil, le droit saisi par le cinéma (Cinéma)

Comment faire découvrir aux étudiants juristes les liens qui existent entre le droit et les arts ? C’est l’objet du cours « Droit et culture » dispensé par Diana Villegas aux étudiants du collège de droit, en deuxième année de licence à l’université Paris-Panthéon-Assas.

Dans le cadre de ce cours, elle amène les étudiants à décentrer leur regard sur les enseignements juridiques traditionnels afin de rechercher dans une discipline artistique (la littérature, les arts visuels, l’architecture…) les thématiques juridiques sous-jacentes.

Grâce à une méthodologie interdisciplinaire et divers travaux pédagogiques, ils se trouvent confrontés à une œuvre et doivent en restituer le double apport juridique et esthétique.

Le cinéma étant un médium de choix, deux groupes d’étudiants (Sarah Olivier, Lucas Laffaye-Cauhapé, Elias Abed, Lucie Duquesne, Isabelle Fiani, Galileo Bajard) se sont intéressés, durant l’année universitaire 2022-2023, au film d’anticipation Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973).

Ce troisième et dernier épisode est consacré au régime totalitaire corrompu.

Pour aller plus loin :
• Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)
• Richard Fleischer : un grand hollywoodien, rétrospective 2006, La Cinémathèque française
• Richard Fleischer, rétrospective 2024, La Cinémathèque française
• Olivier Père, Richard Fleischer, les fantastiques années 70, Arte.tv, 21 septembre 2012
• Nicolas Tellop, Richard Fleischer, une œuvre, Marest éditeur, 2021, coll. Essais

Vous avez entendu :
• Extraits du film Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)

Soylent Green de Richard Fleischer : regards d’étudiants (2/3)

11 janvier 2024 | La Justice à l'oeil, le droit saisi par le cinéma (Cinéma)

Comment faire découvrir aux étudiants juristes les liens qui existent entre le droit et les arts ? C’est l’objet du cours « Droit et culture » dispensé par Diana Villegas aux étudiants du collège de droit, en deuxième année de licence à l’université Paris-Panthéon-Assas.

Dans le cadre de ce cours, elle amène les étudiants à décentrer leur regard sur les enseignements juridiques traditionnels afin de rechercher dans une discipline artistique (la littérature, les arts visuels, l’architecture…) les thématiques juridiques sous-jacentes.

Grâce à une méthodologie interdisciplinaire et divers travaux pédagogiques, ils se trouvent confrontés à une œuvre et doivent en restituer le double apport juridique et esthétique.

Le cinéma étant un médium de choix, deux groupes d’étudiants (Sarah Olivier, Lucas Laffaye-Cauhapé, Elias Abed, Lucie Duquesne, Isabelle Fiani, Galileo Bajard) se sont intéressés, durant l’année universitaire 2022-2023, au film d’anticipation Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973).

Ce deuxième épisode est consacré à la réification des individus.

Pour aller plus loin :
• Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)
• Richard Fleischer : un grand hollywoodien, rétrospective 2006, La Cinémathèque française
• Richard Fleischer, rétrospective 2024, La Cinémathèque française
• Olivier Père, Richard Fleischer, les fantastiques années 70, Arte.tv, 21 septembre 2012
• Nicolas Tellop, Richard Fleischer, une œuvre, Marest éditeur, 2021, coll. Essais

Vous avez entendu :
• Extraits du film Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)

Soylent Green de Richard Fleischer : regards d’étudiants (1/3)

8 janvier 2024 | La Justice à l'oeil, le droit saisi par le cinéma (Cinéma)

Comment faire découvrir aux étudiants juristes les liens qui existent entre le droit et les arts ? C’est l’objet du cours « Droit et culture » dispensé par Diana Villegas aux étudiants du collège de droit, en deuxième année de licence à l’université Paris-Panthéon-Assas.

Dans le cadre de ce cours, elle amène les étudiants à décentrer leur regard sur les enseignements juridiques traditionnels afin de rechercher dans une discipline artistique (la littérature, les arts visuels, l’architecture…) les thématiques juridiques sous-jacentes.

Grâce à une méthodologie interdisciplinaire et divers travaux pédagogiques, ils se trouvent confrontés à une œuvre et doivent en restituer le double apport juridique et esthétique.

Le cinéma étant un médium de choix, deux groupes d’étudiants (Sarah Olivier, Lucas Laffaye-Cauhapé, Elias Abed, Lucie Duquesne, Isabelle Fiani, Galileo Bajard) se sont intéressés, durant l’année universitaire 2022-2023, au film d’anticipation Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973).

Ce premier épisode est consacré à l’analyse du paradis perdu.

Pour aller plus loin :
• Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)
• Richard Fleischer : un grand hollywoodien, rétrospective 2006, La Cinémathèque française
• Richard Fleischer, rétrospective 2024, La Cinémathèque française
• Olivier Père, Richard Fleischer, les fantastiques années 70, Arte.tv, 21 septembre 2012
• Nicolas Tellop, Richard Fleischer, une œuvre, Marest éditeur, 2021, coll. Essais

Vous avez entendu :
• Extraits du film Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)

Droit du travail et écologie – L’imaginaire de la nature hors le travail par Frédéric Géa (2/5)

2 octobre 2023 | "Droit du travail et écologie" par Frédéric Géa (Droit du travail et écologie)

Ce deuxième épisode est consacré à ce qui fut, pour ainsi dire, “l’imaginaire constitutif du droit du travail”, au temps de sa naissance, un imaginaire qui réfère à la représentation d’une “nature hors le travail”, en ce que travail et nature se sont construits sur le mode de la transposition entre culture et nature, sur fond d’une conception productiviste du travail. C’est cet imaginaire qui, aujourd’hui, se trouve ébranlé.