abonnez-vous au podcast de l'émission

Résumé de l'épisode

Résumé de l’épisode

Un drame d’amour qui inspire l’artiste Brancusi à introniser dans un cimetière l’un de ses chefs-d’œuvre. Une famille qui s’oppose à l’union œuvre/histoire d’amour. L’avarice qui se réveille 100 ans après pour essayer de déraciner le tout. Un État qui active ses institutions et son système juridique pour essayer d’empêcher l’amputation qui délierait l’œuvre du territoire que lui a assigné l’artiste, et une ministre de la culture qui perd une bataille. Est-ce la guerre perdue?

À qui appartient un monument funéraire ? Qu’est-ce qu’un trésor national et qu’est-ce qu’un monument historique? Sous quelles conditions l’État français a le droit de limiter la propriété privée pour sortir un bien culturel du marché? Ces éléments nous permettront de comprendre cette histoire au-delà des passions…

Invitées

Ariane Coulondre est conservatrice au Musée national d’art moderne Centre Georges Pompidou à Paris.

Clémentine Hébrard est doctorante en droit, avocate et diplômée en histoire de l’art.

Vous avez entendu

Générique Amicus
Didier Riey

Générique L’Art au Parloir
Titre : Tintan
Artiste: Leobardo Arango
2015

Titre: Éclats
Artiste : Leo Arango

Titre: Traditionnel roumain : Les deux guitares (extrait)
Artiste: Sirba Octet

Titre: Puertas del Averno
Artistes: Lala et Leo Arango

Titre: Polissage
Artiste: Leo Arango

Titre: Mammon
Artiste: Leo Arango

Titre: Lustrage
Artiste: Leo Arango

Titre: Baiser
Artiste: Leo Arango

Titre: Conclusion
Artiste: Leo Arango

Conception et réalisation

Léa Delion et Leobardo Arango

Coordination

Camille Blumberg

Partagez l'épisode

Vous aimerez aussi

Appropriationnisme partie 1 – Elaine Sturtevant, anatomie du crime parfait

16 mai 2024 | L'art au parloir (Arts)

L’artiste Elaine Sturtevant n’a jamais été traînée devant les tribunaux. Pourtant, de façon sérielle, elle a répété le travail d’autres en faisant des tableaux et sculptures semblables comme 2 gouttes d’eau deleuziennes, aux créations d’autres artistes. Cependant, dès lors qu’on retrouve ne serait-ce qu’une légère similitude formelle entre 2 œuvres, on crie au plagiat, à […]

Soylent Green de Richard Fleischer : regards d’étudiants (3/3)

15 janvier 2024 | La Justice à l'oeil (Cinéma)

Comment faire découvrir aux étudiants juristes les liens qui existent entre le droit et les arts ? C’est l’objet du cours « Droit et culture » dispensé par Diana Villegas aux étudiants du collège de droit, en deuxième année de licence à l’université Paris-Panthéon-Assas.

Dans le cadre de ce cours, elle amène les étudiants à décentrer leur regard sur les enseignements juridiques traditionnels afin de rechercher dans une discipline artistique (la littérature, les arts visuels, l’architecture…) les thématiques juridiques sous-jacentes.

Grâce à une méthodologie interdisciplinaire et divers travaux pédagogiques, ils se trouvent confrontés à une œuvre et doivent en restituer le double apport juridique et esthétique.

Le cinéma étant un médium de choix, deux groupes d’étudiants (Sarah Olivier, Lucas Laffaye-Cauhapé, Elias Abed, Lucie Duquesne, Isabelle Fiani, Galileo Bajard) se sont intéressés, durant l’année universitaire 2022-2023, au film d’anticipation Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973).

Ce troisième et dernier épisode est consacré au régime totalitaire corrompu.

Pour aller plus loin :
• Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)
• Richard Fleischer : un grand hollywoodien, rétrospective 2006, La Cinémathèque française
• Richard Fleischer, rétrospective 2024, La Cinémathèque française
• Olivier Père, Richard Fleischer, les fantastiques années 70, Arte.tv, 21 septembre 2012
• Nicolas Tellop, Richard Fleischer, une œuvre, Marest éditeur, 2021, coll. Essais

Vous avez entendu :
• Extraits du film Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)

Soylent Green de Richard Fleischer : regards d’étudiants (2/3)

11 janvier 2024 | La Justice à l'oeil (Cinéma)

Comment faire découvrir aux étudiants juristes les liens qui existent entre le droit et les arts ? C’est l’objet du cours « Droit et culture » dispensé par Diana Villegas aux étudiants du collège de droit, en deuxième année de licence à l’université Paris-Panthéon-Assas.

Dans le cadre de ce cours, elle amène les étudiants à décentrer leur regard sur les enseignements juridiques traditionnels afin de rechercher dans une discipline artistique (la littérature, les arts visuels, l’architecture…) les thématiques juridiques sous-jacentes.

Grâce à une méthodologie interdisciplinaire et divers travaux pédagogiques, ils se trouvent confrontés à une œuvre et doivent en restituer le double apport juridique et esthétique.

Le cinéma étant un médium de choix, deux groupes d’étudiants (Sarah Olivier, Lucas Laffaye-Cauhapé, Elias Abed, Lucie Duquesne, Isabelle Fiani, Galileo Bajard) se sont intéressés, durant l’année universitaire 2022-2023, au film d’anticipation Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973).

Ce deuxième épisode est consacré à la réification des individus.

Pour aller plus loin :
• Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)
• Richard Fleischer : un grand hollywoodien, rétrospective 2006, La Cinémathèque française
• Richard Fleischer, rétrospective 2024, La Cinémathèque française
• Olivier Père, Richard Fleischer, les fantastiques années 70, Arte.tv, 21 septembre 2012
• Nicolas Tellop, Richard Fleischer, une œuvre, Marest éditeur, 2021, coll. Essais

Vous avez entendu :
• Extraits du film Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)

Soylent Green de Richard Fleischer : regards d’étudiants (1/3)

8 janvier 2024 | La Justice à l'oeil (Cinéma)

Comment faire découvrir aux étudiants juristes les liens qui existent entre le droit et les arts ? C’est l’objet du cours « Droit et culture » dispensé par Diana Villegas aux étudiants du collège de droit, en deuxième année de licence à l’université Paris-Panthéon-Assas.

Dans le cadre de ce cours, elle amène les étudiants à décentrer leur regard sur les enseignements juridiques traditionnels afin de rechercher dans une discipline artistique (la littérature, les arts visuels, l’architecture…) les thématiques juridiques sous-jacentes.

Grâce à une méthodologie interdisciplinaire et divers travaux pédagogiques, ils se trouvent confrontés à une œuvre et doivent en restituer le double apport juridique et esthétique.

Le cinéma étant un médium de choix, deux groupes d’étudiants (Sarah Olivier, Lucas Laffaye-Cauhapé, Elias Abed, Lucie Duquesne, Isabelle Fiani, Galileo Bajard) se sont intéressés, durant l’année universitaire 2022-2023, au film d’anticipation Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973).

Ce premier épisode est consacré à l’analyse du paradis perdu.

Pour aller plus loin :
• Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)
• Richard Fleischer : un grand hollywoodien, rétrospective 2006, La Cinémathèque française
• Richard Fleischer, rétrospective 2024, La Cinémathèque française
• Olivier Père, Richard Fleischer, les fantastiques années 70, Arte.tv, 21 septembre 2012
• Nicolas Tellop, Richard Fleischer, une œuvre, Marest éditeur, 2021, coll. Essais

Vous avez entendu :
• Extraits du film Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)