abonnez-vous au podcast de l'émission

Résumé de l'épisode

Demandez le programme du IN!

Misericordia d’Emma Dante
Vu au Lycée Mistral
Durée 1h00
Plus d’informations sur la tournée : https://festival-avignon.com/fr/edition-2021/programmation/misericordia-53169#section-tours

Puppo di Zucchero d’Emma Dante
Vu au Lycée Mistral
Durée 1h00

Archée, de Mylène Benoit
Vu au Cloître des Célestins
Durée 2h30
Plus d’informations sur la tournée : https://festival-avignon.com/fr/edition-2021/programmation/archee-59485#section-tours

Une femme en pièces de Kata Wéber
Vu au gymnase du lycée Aubanel
Durée 1h20
Plus d’informations sur la tournée  : https://festival-avignon.com/fr/edition-2021/programmation/cz%C4%85stki-kobiety-une-femme-en-pieces-53171#section-tours

Royan, la professeure de français de Marie NDiaye
Vu à La Chartreuse
Durée 1h10

Demandez le programme du OFF!

Les Filles aux mains jaunes de Michel Bellier
Théâtre Actuel
Jusqu’au 31 juillet à 10h

Je hurle de Eric Domenicone, avec les textes de Magali Mougel et Mirman Baheer
Théâtre 11. Avignon
Jusqu’au 29 juillet à 13h05

Asia de Mouloud Belaïdi 
Théâtre du Chêne noir
Jusqu’au 31 juillet à 19h45

Gardiennes de Fanny Cabon
Théâtre des 3 Soleils
Jusqu’au 31 juillet, à 13h25

Perfidia de Laëtitia Pitz
La Caserne
Jusqu’au 26 juillet à 16h15

Les détaché.e.s. de Manon Thorel
Théâtre 11. Avignon
Jusqu’au 29 juillet à 22h15

L’Araignée de Charlotte Lagrange
Théâtre 11.Avignon
Jusqu’au 29 juillet à 13h35
Durée : 1h10
Cie La Chair du monde : https://charlottelagrange.com/

Tournée : du 12 au 16 octobre à la Comédie de Béthune – CDN Nord Pas de Calais ; du 8 au 10 novembre au Théâtre du Beauvaisis – Scène Nationale de Beauvais

Texte publié aux éditions Théâtre Ouvert, collection Tapuscrit.

Invitée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emmanuelle Saulnier-Cassia reçoit Charlotte Lagrange, metteuse en scène, autrice et dramaturge.

Pour aller plus loin

Revue Esprit, « Femmes en mouvements », janvier-février 2021 : https://esprit.presse.fr/tous-les-numeros/femmes-en-mouvements/896

Journal au jour le jour dans le in et le off d’Emmanuelle Saulnier-Cassia sur le compte Instagram @revuedartsenscene

Pour rattraper la Saison 1 (2019) des In et Off de Droit en scène :

https://esprit.presse.fr/actualites/amicus-curiae-et-emmanuelle-saulnier-cassia/l-esprit-d-avignon-et-les-in-et-les-off-de-droit-en-scene-1-42250

https://esprit.presse.fr/actualites/amicus-curiae-et-emmanuelle-saulnier-cassia/l-esprit-d-avignon-et-les-in-et-les-off-de-droit-en-scene-2-42256

Animation

Emmanuelle Saulnier-Cassia

Réalisation

Leobardo Arango

Coordination

Camille Blumberg

Partagez l'épisode

Vous aimerez aussi

Soylent Green de Richard Fleischer : regards d’étudiants (3/3)

15 janvier 2024 | La Justice à l'oeil, le droit saisi par le cinéma (Cinéma)

Comment faire découvrir aux étudiants juristes les liens qui existent entre le droit et les arts ? C’est l’objet du cours « Droit et culture » dispensé par Diana Villegas aux étudiants du collège de droit, en deuxième année de licence à l’université Paris-Panthéon-Assas.

Dans le cadre de ce cours, elle amène les étudiants à décentrer leur regard sur les enseignements juridiques traditionnels afin de rechercher dans une discipline artistique (la littérature, les arts visuels, l’architecture…) les thématiques juridiques sous-jacentes.

Grâce à une méthodologie interdisciplinaire et divers travaux pédagogiques, ils se trouvent confrontés à une œuvre et doivent en restituer le double apport juridique et esthétique.

Le cinéma étant un médium de choix, deux groupes d’étudiants (Sarah Olivier, Lucas Laffaye-Cauhapé, Elias Abed, Lucie Duquesne, Isabelle Fiani, Galileo Bajard) se sont intéressés, durant l’année universitaire 2022-2023, au film d’anticipation Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973).

Ce troisième et dernier épisode est consacré au régime totalitaire corrompu.

Pour aller plus loin :
• Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)
• Richard Fleischer : un grand hollywoodien, rétrospective 2006, La Cinémathèque française
• Richard Fleischer, rétrospective 2024, La Cinémathèque française
• Olivier Père, Richard Fleischer, les fantastiques années 70, Arte.tv, 21 septembre 2012
• Nicolas Tellop, Richard Fleischer, une œuvre, Marest éditeur, 2021, coll. Essais

Vous avez entendu :
• Extraits du film Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)

Soylent Green de Richard Fleischer : regards d’étudiants (2/3)

11 janvier 2024 | La Justice à l'oeil, le droit saisi par le cinéma (Cinéma)

Comment faire découvrir aux étudiants juristes les liens qui existent entre le droit et les arts ? C’est l’objet du cours « Droit et culture » dispensé par Diana Villegas aux étudiants du collège de droit, en deuxième année de licence à l’université Paris-Panthéon-Assas.

Dans le cadre de ce cours, elle amène les étudiants à décentrer leur regard sur les enseignements juridiques traditionnels afin de rechercher dans une discipline artistique (la littérature, les arts visuels, l’architecture…) les thématiques juridiques sous-jacentes.

Grâce à une méthodologie interdisciplinaire et divers travaux pédagogiques, ils se trouvent confrontés à une œuvre et doivent en restituer le double apport juridique et esthétique.

Le cinéma étant un médium de choix, deux groupes d’étudiants (Sarah Olivier, Lucas Laffaye-Cauhapé, Elias Abed, Lucie Duquesne, Isabelle Fiani, Galileo Bajard) se sont intéressés, durant l’année universitaire 2022-2023, au film d’anticipation Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973).

Ce deuxième épisode est consacré à la réification des individus.

Pour aller plus loin :
• Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)
• Richard Fleischer : un grand hollywoodien, rétrospective 2006, La Cinémathèque française
• Richard Fleischer, rétrospective 2024, La Cinémathèque française
• Olivier Père, Richard Fleischer, les fantastiques années 70, Arte.tv, 21 septembre 2012
• Nicolas Tellop, Richard Fleischer, une œuvre, Marest éditeur, 2021, coll. Essais

Vous avez entendu :
• Extraits du film Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)

Soylent Green de Richard Fleischer : regards d’étudiants (1/3)

8 janvier 2024 | La Justice à l'oeil, le droit saisi par le cinéma (Cinéma)

Comment faire découvrir aux étudiants juristes les liens qui existent entre le droit et les arts ? C’est l’objet du cours « Droit et culture » dispensé par Diana Villegas aux étudiants du collège de droit, en deuxième année de licence à l’université Paris-Panthéon-Assas.

Dans le cadre de ce cours, elle amène les étudiants à décentrer leur regard sur les enseignements juridiques traditionnels afin de rechercher dans une discipline artistique (la littérature, les arts visuels, l’architecture…) les thématiques juridiques sous-jacentes.

Grâce à une méthodologie interdisciplinaire et divers travaux pédagogiques, ils se trouvent confrontés à une œuvre et doivent en restituer le double apport juridique et esthétique.

Le cinéma étant un médium de choix, deux groupes d’étudiants (Sarah Olivier, Lucas Laffaye-Cauhapé, Elias Abed, Lucie Duquesne, Isabelle Fiani, Galileo Bajard) se sont intéressés, durant l’année universitaire 2022-2023, au film d’anticipation Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973).

Ce premier épisode est consacré à l’analyse du paradis perdu.

Pour aller plus loin :
• Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)
• Richard Fleischer : un grand hollywoodien, rétrospective 2006, La Cinémathèque française
• Richard Fleischer, rétrospective 2024, La Cinémathèque française
• Olivier Père, Richard Fleischer, les fantastiques années 70, Arte.tv, 21 septembre 2012
• Nicolas Tellop, Richard Fleischer, une œuvre, Marest éditeur, 2021, coll. Essais

Vous avez entendu :
• Extraits du film Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (États-Unis, 1973)

Droit du travail et écologie – L’imaginaire de la nature hors le travail par Frédéric Géa (2/5)

2 octobre 2023 | "Droit du travail et écologie" par Frédéric Géa (Droit du travail et écologie)

Ce deuxième épisode est consacré à ce qui fut, pour ainsi dire, “l’imaginaire constitutif du droit du travail”, au temps de sa naissance, un imaginaire qui réfère à la représentation d’une “nature hors le travail”, en ce que travail et nature se sont construits sur le mode de la transposition entre culture et nature, sur fond d’une conception productiviste du travail. C’est cet imaginaire qui, aujourd’hui, se trouve ébranlé.