« Une intime conviction » d’Antoine Raimbault : retour sur l’affaire Viguier

« Une intime conviction » d’Antoine Raimbault : retour sur l’affaire Viguier

25 août 2022

abonnez-vous au podcast de l'émission

Résumé de l’épisode

Parmi les faits divers qui ont retenu l’attention de la presse française ces dernières décennies, l’affaire Viguier a suscité une couverture médiatique sans précédent et l’intérêt d’un jeune scénariste et réalisateur, Antoine Raimbault.

En effet, le 27 février 2000 Suzanne Viguier a disparu du domicile familial, son époux, professeur de droit à l’Université de Toulouse, a signalé sa disparition le 1er mars, avant de porter plainte pour enlèvement et séquestration quelques jours plus tard. Malgré l’absence de preuves, de corps ou d’aveux, Jacques Viguier est renvoyé devant la cour d’assises et deux procès vont s’en suivre : le premier devant les assises de Haute-Garonne du 20 au 30 avril 2009 et le second en appel devant les assises du Tarn du 1er au 20 mars 2010, après l’appel interjeté par le procureur général de Toulouse une fois le premier acquittement prononcé.

Passionné par les questions de justice, n’hésitant pas à assister à des audiences de comparution immédiate et nourri aux films de prétoire étasuniens, Antoine Raimbault va suivre de bout en bout ces deux procès et convaincre Maître Dupond-Moretti de défendre l’accusé en appel.

Fort d’un matériau composite (le script des deux procès, les notes d’audience de plusieurs journalistes et de Clémence Viguier, ses propres prises de vues lors du procès d’Albi, le documentaire et le scénario d’une mini-série en huit épisodes qu’il avait réalisés sur cette affaire), il va écrire et réaliser un film de fiction centré sur le procès albigeois.

Comment faire œuvre fictionnelle à partir d’un procès et de ses protagonistes connus de tous ?

Comment filmer l’intime conviction ?

Invités

Antoine Raimbault est scénariste et cinéaste. Il a réalisé quatre courts-métrages, dontVos violences (2014), avec Eric Dupond-Moretti, et le film Une intime conviction(France/Belgique, 2019) : https://www.unifrance.org/annuaires/personne/316194/antoine-raimbault

Pour aller plus loin

Filmographie & Bibliographie

Une intime conviction d’Antoine Raimbault (France/Belgique, 2019)

La disparition de Jean-Xavier de Lestrade (téléfilm, France, 2012)

Entretien avec Antoine Raimbault sur NoCiné le 7 février 2019 : https://www.youtube.com/watch?v=c7R8nAT7KZ4

TGI Paris, réf., 22 février 2019, n° 19/51611, M. O. D. c./ SARL Delante Films et SAS Mémento Films distribution

Sophie Tardy-Joubert, « Antoine Raimbault, ou l’éloge du doute », Les Petites Affiches, 31 janvier 2019, n° 23, p. 1 : https://www.actu-juridique.fr/professions/antoine-raimbault-ou-leloge-du-doute/

Marie-Odile Diemer, « La justice au cinéma et le cinéma devant la justice : le miroir à deux faces (l’exemple de Grâce à Dieu et d’Une intime conviction) », Les Petites Affiches 22 mai 2019, n° 144, p. 16-22 : https://www.actu-juridique.fr/divers/la-justice-au-cinema-et-le-cinema-devant-la-justice-le-miroir-a-deux-faces-lexemple-de-grace-a-dieu-et-dune-intime-conviction/

Magalie Flores-Lonjou, « D’Une femme disparaît à Fenêtre sur cour, en passant par La fabrique du Faux coupable, dans Une intime conviction d’Antoine Raimbault », Politeia, n° 36, automne 2019, p. 341-359 : http://www.revue-politeia.com/wp-content/uploads/2019/12/M-Flores-Lonjou-Politeia-36.pdf

Jacques Mandelbaum, « Une intime conviction : un couple explosif pour défendre un homme et le droit au doute », Le Monde, 6 février 2019 : https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/02/06/une-intime-conviction-un-couple-explosif-pour-defendre-un-homme_5419810_3246.html

Stéphane Durand-Souffland, Disparition d’une femme. L’affaire Viguier, Ed. de L’Olivier, 2011

Animation

Magalie Flores-Lonjou

Réalisation

Leobardo Arango

Coordination

Leobardo Arango

Suivez-nous sur Twitter