abonnez-vous au podcast de l'émission

Résumé de l'épisode

National Gallery de Londres, 14 octobre 2022 : deux militantes écologistes projettent le contenu liquide d’une boîte de conserve sur l’oeuvre « Les Tournesols » de Vincent Van Gogh. « Qu’est-ce qui a le plus d’importance : l’art, ou la vie ? » interrogent-elles alors. Un geste qui s’inscrit dans une longue série d’actions menées par des défenseurs de l’environnement pour alerter l’opinion sur la crise écologique.

Dans cet épisode Léa Delion et Leobardo Arango reçoivent Michel Forst, Rapporteur spécial des Nations unies sur les défenseurs de l’environnement, Magali Lafourcade, secrétaire générale de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), et Nathalie Heinich, sociologue au CNRS spécialisée dans l’art, pour évoquer les liens entre art et environnement.

Juridiquement, qu’est-ce qu’un défenseur de l’environnement ? Et quelle incidence l’art peut-il avoir sur les questions de justice sociale et environnementale ?

Pour aller plus loin

• Nathalie Heinich « La Gloire de Van Gogh Essai d’anthropologie de l’admiration » 1992, Les éditions de minuit. Collection Critique , 256 pages.

Article sur le sujet de Candice Delmas, Revue Esprit.

• Article sur le sujet paru dans Connaissance des Arts 

• Article sur le sujet d’Anne Longo, AOC

Interview des activistes sur Frieze

UNiTerre, podcast de Michel Forst et Magali Lafourcad sur les activistes du climat

Amphi d’Amicus avec Frédéric Géa sur Droit du travail et ecologie

Vous avez entendu

• « Amarillo » de Leo Arango

• « Tintan » de Leo Arango

Partagez l'épisode

Animation

Léa Delion et Leobardo Arango

Invités

Nathalie Heinich, sociologue au CNRS spécialisée dans l’art |Michel Forst, premier Rapporteur spécial des Nations unies sur les défenseurs de l’environnement au titre de la Convention d’Aarhus | Magali Lafourcade, secrétaire générale de la CNCDH

Réalisation

Léa Delion et Leobardo Arango

Production

Amicus radio

Coordination

Leobardo Arango

Musique originale

Marin Hirsinger

Vous aimerez aussi

Juges nationaux et environnement : entre attentes sociétales et réalité juridique

23 mai 2024 | UNiTerre (Environnement)

Alors que depuis l’ère industrielle la Suisse se réchauffe plus vite que tout autre pays européen (2 degrés contre 0,9 en moyenne), le 9 avril dernier, la Cour européenne des droits de l’homme l’a accusée d’inaction climatique. A l’image de cet événement, on observe une augmentation des contentieux environnementaux impliquant des Etats. Certains d’entre eux […]

Le secteur privé face aux défenseurs de l’environnement

9 mai 2024 | UNiTerre (Environnement)

En matière de transition écologique, les entreprises ont un rôle clé à jouer et peuvent, elles aussi, être actrices du changement. Si certaines ont déjà intégré l’importance de minimiser l’impact de leurs activités sur l’environnement, d’autres font de la transition climatique un argument commercial dénué de toute réalité concrète. Une attention de façade, perçue comme cynique, et régulièrement dénoncée sous le vocable de green washing.

Déplacement de population, privation de terre, pollution de ressources naturelles… face aux activités polluantes et aux comportements écocidaires de certaines entreprises, les défenseurs de l’environnement s’attachent à documenter et révéler au grand public les stratégies de contournement mises en œuvre par certains grands groupes privés pour échapper à la réglementation et polluer davantage.

Nombreux sont aujourd’hui ceux qui appellent à une responsabilisation accrue des entreprises, par la définition d’obligations contraignantes et la mise en place de mécanismes de réparation effectifs.

Pour en parler, Magali Lafourcade reçoit Kathia Martin-Chenut, directrice de recherche au CNRS, affectée à l’Institut des Sciences Juridiques et Philosophiques de la Sorbonne, spécialiste de la responsabilité sociétale des entreprises.

Les ONG : l’environnement en plaidoyer

29 avril 2024 | UNiTerre (Environnement)

Grâce à leur expertise pointue, leurs stratégies de plaidoyer et leurs modes de travail et d’action, les organisations non gouvernementales sont reconnues comme des acteurs clés du changement sociétal.

Plus particulièrement, l’apport des associations sur les questions climatiques, environnementales ou de biodiversité est considérable. Elles contribuent à l’élaboration des politiques publiques et font évoluer les lois et les pratiques administratives.

C’est précisément parce qu’elles ont acquis une reconnaissance très forte que ces associations sont de plus en plus menacées par une augmentation des lois répressives et par des restrictions croissantes auxquelles elles doivent faire face.

Dans ce nouvel épisode, Magali Lafourcade et Michel Forst reçoivent Gaïa Febvre, responsable des politiques internationales au sein du Réseau Action Climat afin d’évoquer le rôle particulier de ces organisations, de questionner l’efficacité de leurs actions et de rappeler les menaces qui pèsent sur elles.

Mandat de Rapporteur Spécial au titre de la Convention d’Aarhus : un an après ?

28 mars 2024 | UNiTerre (Environnement)

Face à la montée du nombre d’assassinats de défenseurs de l’environnement, à l’intensité des menaces et des représailles auxquelles ils sont confrontés, les États parties à la Convention d’Aarhus ont créé un mécanisme de réaction rapide pour répondre à l’urgence et agir immédiatement : le mandat de Rapporteur Spécial des Nations Unies sur les Défenseurs de l’Environnement.

C’est Michel Forst qui, le 23 juin 2022, a été élu à l’unanimité pour en être le premier titulaire.

Dans cet épisode, Michel Forst revient, au micro de Magali Lafourcade, sur les spécificités propres du mandat de Rapporteur Spécial des Nations Unies sur les Défenseurs de l’Environnement et tire les leçons de sa première année d’exercice en cette qualité.